Blog :

LES BONS PRINCIPES DU CLOUD

LES BONS PRINCIPES DU CLOUD

Aujourd’hui, nous avons besoin de partager nos documents entre nos ordinateurs et avec des correspondants.

Plusieurs compagnies nous proposent une solution basée sur le Cloud. Très bien mais que savez-vous d’elles ? Avez-vous mesuré l’impact et les risques d’utiliser leur système ?

Ce qu’il faut savoir :

Tout d’abord, il faut prendre conscience que le Cloud fonctionne grâce à Internet, il y a donc les mêmes risques qu’avec les autres services. Il faut donc prendre en compte le coté sécurité en premier lieu, dans le choix du prestataire que vous allez solliciter.

Beaucoup utilisent une connexion chiffrée, une connexion SSL comme le font les banques par exemple. Ceci est bien, même indispensable car cela va sécuriser le transfert de vos données entre votre Mac et le serveur Cloud. Également, en utilisant une connexion SSL, le serveur va pouvoir s’identifier via un certificat (Je vous renvoie à ma conférence d’octobre sur la sécurité). De cette manière nous serons en mesure de vérifier chez qui nous envoyons nos données.

Ce qui fait la différence entre les prestataires de Cloud tient dans le chiffrement : Certains ne vont chiffrer que les connexions (Entrantes et sortantes) alors que d’autres vont aussi chiffrer les données sur leur serveur.

 

Quelle différence ?

Dans le premier cas, le prestataire va s’assurer que personne ne puisse lire vos données échangées entre votre Mac et le serveur mais lui, pourra lire vos données en clair.

Dans l’autre cas, le prestataire ne verra sur son serveur que des données chiffrées.

Vous l’aurez compris, la seconde méthode est à privilégier. Nous ne savons qui peut accéder à nos documents stockés sur le Cloud.

Cela pourrait être préjudiciable pour une entreprise de voir des informations confidentielles être dans les mains de parfaits inconnus. Également, toutes les professions réglementées comme les médecins, avocats etc. doivent garantir la sécurité des informations de leur clients, patients.

 

Quelques règles de bonnes pratique :

Pour une question de législation, il est préférable d’utiliser une compagnie Européenne. En effet les société Américaines par exemple sont soumises aux règles Américaines même si leur serveurs sont hébergés en France par exemple. Il faut savoir que les lois Américaines protègent très mal vos données personnelles contrairement aux pays Européens c’est pourquoi je vous invite à utiliser une compagnie Européenne.

Si votre prestataire ne vous propose pas de solution de chiffrement de bout en bout, optez pour un logiciel qui chiffrera vos données avant l’envoi vers le serveur comme BoxCryptor par exemple.

Dans le choix de votre fournisseur de Cloud, optez pour une société locale, petite, avec qui vous pourrez échanger. Il n’y a rien de plus frustrant que se retrouver sur des plateaux téléphonique situés à l’étranger pour communiquer avec une entreprise.

Mieux vaut un service de proximité.

 

Que choisir ?

Dans l’optique de vous proposer les meilleures solutions, nous nous sommes penché sur cette double problématique : Avoir une solution de partage efficace et sécurisée. Nous sommes parvenu à vous proposer un service Cloud répondant à ce cahier des charges. Étant une société artisanale, Q est à votre disposition pour vous écouter et vous conseiller. Vous savez qui détient vos informations et ça c’est essentiel ! Ayant un contrat avec nous, nous sommes responsable de vos données.

Si vous souhaitez utiliser un autre service que le nôtre nous pouvons vous recommander TRESORIT (Société Suisse) qui pratique le chiffrement de bout en bout.

Pour nos clients, nous vous proposons un guide d’utilisation de notre Cloud concernant le partage de documents.

C’est intéressant si vous avez des documents confidentiels à transmettre ou bien des dossiers volumineux.

Vous pouvez consulter notre guide dans la rubrique support de notre site.

Nous restons à votre écoute pour toutes questions.

 

 

EDWARD SNOWDEN : LE FILM

EDWARD SNOWDEN : LE FILM

Mercredi dernier est sorti, au cinéma, le film SNOWDEN.

Ce film retrace l’histoire vraie d’Edward Snowden par qui le scandale de la NSA à éclaté.

Pour rappel en 2013 Édward Snowden alors employé de l’agence de renseignement Américain dévoile au monde entier des détails sur plusieurs programmes de surveillance de masse américain et Britannique.

Je vous recommande de voir ce film qui est très bien réalisé et pose les bonnes questions.

À l’occasion de cette sortie en salle, Le journal Les Échos publient un article sur l’intéressé dans lequel ils évoquent les outils qu’utilise Édward Snowden, à ce jour,  pour communiquer en toute sécurité sur Internet.

Parmi les solutions évoquées, on retrouve les techniques que je vous ai présenté lors de la Keynote du 14 Octobre dernier comme l’utilisation de PGP pour les emails (Système de chiffrement des emails par la technique asymétrique), l’utilisation de connexions sécurisée en HTTPS.

Également Edward Snowden livre des conseils de bonnes pratique de l’usage informatique. Encore une fois nous les avons toutes évoqué à ma conférence le mois dernier, notamment :

- Le chiffrement des données
– La gestion des mots de passe

Nous voyons que les sujets abordés sont au cœur des préoccupations que nous devrions avoir dès lors que nous utilisons nos Macs avec des donnée sensibles.

Pour rappel, la Keynote a été filmée, les participants peuvent nous faire une demande par email pour recevoir le lien de la vidéo.

Quartermaster reste à votre écoute pour toutes questions.

DRAGON SUR MAC : À DÉCONSEILLER

DRAGON SUR MAC : À DÉCONSEILLER

Je vous fait part d’un problème que je rencontre chez l’un de mes clients :

Dragon est un logiciel de dictée vocale sur Mac développé par NUANCE. Il permet une utilisation plus étendue que la reconnaissance vocale intégré à Mac OS car on peut lui apprendre certains termes spécifiques par exemple. Ceci est particulièrement intéressant pour un professionnel du médical comme ma cliente.

Cependant, après avoir installé le logiciel, ma cliente me remonte des soucis techniques notamment sur Word qui plante et quitte en pleine saisie.

J’ai tenté la désinstallation complète du logiciel puis une réinstallation ce qui n’as pas résolu le problème.

J’ai donc contacté le support technique. Mon but était de prendre auprès d’eux, des informations sur les mises à jour et compatibilité. À ma grande surprise, le technicien du support technique me répond qu’il connait bien le problème, que ma cliente n’est pas la seule concernée et qu’ils n’ont pas de solutions !

La version installée est la version 5, la dernière en date sur le site Français.

Ce qui est fou, c’est que le support technique de Nuance me dit qu’une version 6 est commercialisée depuis 2 mois environ à l’étranger (Doit arriver en France fin Décembre), et que cette dernière possède toujours le bug !!

Pire, il m’annonce qu’une mise à jour devrait arriver mais plus sur la version 5. Ce qui signifie que Dragon sur Mac fonctionne mal, crée des plantages avec Word et qu’aucune mise à jour ne sera disponible. Il faudra, aux utilisateur, débourser le prix d’une mise à jour afin de passer à la version 6 s’ils souhaitent bénéficier de la correction du bug !

Une note technique est disponible mais sur le site américain : http://nuance.custhelp.com/app/answers/detail/a_id/18308/kw/18308

Quand on sait que le logiciel est vendu plus de 200€. C’est un peu difficile à entendre.

En attendant, Nuance recommande d’utiliser leur Pad (Logiciel Dragon de traitement de texte intégré) ou text Edit puis faire des Copier/Coller dans Word.

Je vous recommande de ne pas utiliser Dragon tant que la version 6 n’est pas commercialisée en France et tant que l’éditeur n’aura pas corrigé le problème avec une mise à jour efficace et reconnue.